L’Omicron et autre variant ne sont pas des variants mais une onde millimétrique numérisée

Je conviens que pour quelqu’un qui ne connait pas les dernières avancées de la science, il soit difficile d’admettre que l’on puisse rendre malade à partir d’une fréquence numérisée. Pourtant il y a une quinzaine d’années, Jacques Benvéniste, chercheur au CNRS, avait déjà effectué des transferts informatiques de produits numérisés entre Paris et New York, ce qui lui a valu d’être torpillé à mort par le cartel pharma et les revues médicales soumises – il avait mis les pieds dans une zone interdite pouvant mettre à mal le gigantesque commerce du médicament !

Actuellement le système « Spooky2 » sait envoyer par ondes scalaires la signature numérisée de tout remède naturel, donc reconnu par le vivant, vers un patient à distance qui a déposé une référence de son ADN. De la même façon, on sait parfaitement numériser des virus vecteurs de maladie et les envoyer vers un ou des individus-cibles par une onde porteuse.

Selon les travaux de Grabovoï, il est possible de contrer et guérir des maladies induites en inversant la numérisation qu’en outre on peut définir à l’antenne Lecher comme au Spooky 2…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s