UKRAINE-OTAN-RUSSIE

n’hésitez pas à revenir pour voir l actualités remisent à jour :

Guerre en Ukraine : «Nous sommes entrés dans une économie de guerre», estime Emmanuel Macron
La Russie ne fait pas la guerre à l'Ukraine, mais à l'Atlantisme
Le président de la République considère que cette situation est « durable » et qu’ « on ne peut plus vivre avec la grammaire d’il y a un an ».




Le président Emmanuel Macron souhaite une « réévaluation » de la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025. Il s’agit d’« ajuster les moyens aux menaces », sur fond de guerre en Ukraine, a-t-il déclaré ce lundi lors de l’inauguration du salon de l’armement terrestre Eurosatory.

« J’ai demandé au ministre (des Armées) et au chef d’état-major des Armées de pouvoir mener dans les semaines qui viennent une réévaluation de cette Loi de programmation militaire à l’aune du contexte géopolitique », a-t-il affirmé. Il estime que la France est « entrée dans une économie de guerre dans laquelle je crois nous allons durablement nous organiser » et « dans laquelle on ne peut plus vivre avec la grammaire d’il y a un an ». Emmanuel Macron a amorcé en 2017 une nette remontée en puissance des crédits alloués à la défense après des années de disette. Le budget du ministère des Armées va de nouveau croître en 2022, à 40,9 milliards d’euros, conformément à la LPM 2019-2025 qui prévoit d’atteindre 50 milliards d’euros en 2025.

La piste de réquisitions de matériaux et d’entreprises civiles
« Nous n’avons pas attendu les changements stratégiques pour réinvestir », a rappelé le chef de l’État. Mais la montée des menaces, illustrée par le conflit qui fait rage en Ukraine depuis le 24 février, fait peser une « exigence supplémentaire pour aller plus vite, plus fort, au moindre coût ».

« Il nous reste beaucoup à faire pour nous adapter aux transformations profondes que nous sommes en train de vivre. Et pour qui douterait de l’urgence de ces efforts, il suffit de regarder une fois encore, vers l’Ukraine, dont les soldats réclament un armement de qualité et qui sont en droit d’avoir une réponse là aussi de notre part. » « Nous prendrons les décisions des investissements et nous aurons les exigences qui vont avec », a-t-il conclu.



*********************************************************************************************************

Cette page articles expose les infos mais une manipulation se cache derrière, avec du temps il sera compris ce que cache se conflit sur le plan nouvel ordre mondial. 

L’évolution du conflit en Ukraine est très significative – deux mondes s’opposent : le monde des pays souverains, porté par la Russie et celui de la globalisation, écrasé par l’Atlantisme. Si les armes grondent sur le territoire ukrainien, le conflit est bien mondial, car l’existence et la disparition de l’un de ces deux mondes est en jeu. En lançant l’opération militaire en Ukraine, la Russie ne s’attaque pas à l’Ukraine, ni aux Ukrainiens. Les cibles sont militaires, elle ne bombarde pas les villes ni les civils, les militaires ukrainiens se rendent d’ailleurs nombreux et les autorités locales, par exemple dans la région de Kharkov, appellent désormais la population à s’entendre avec la Russie – le « nouveau pouvoir ». L’on n’oubliera pas qu’avant l’entrée des forces russes en jeu, Kiev avait réactivé les combats sur la ligne de front et que les régions russes frontalières avaient été touchées. L’on se souviendra aussi, puisque l’Occident semble l’oublier, que pendant 8 ans la Russie a demandé à Kiev et à l’Occident l’application des Accords de Minsk, qui stipulaient que le Donbass était en Ukraine. Mais rien n’a été fait.

La réaction de l’Occident est très violente.

L’on retiendra :

le blocus financier et économique et, comme disait la Maison Blanche, la Russie est désormais un paria de la globalisation économique et financière (donc c’est bien un combat pour la globalisation qui se mène), l’Europe reconnaissant que les Européens vont devoir en payer le prix ; la tentative d’isolement géographique avec la fermeture du Ciel de l’UE et d’autres pays -mais pas les USA) – même si cela joue dans les deux sens, puisque la Russie est un très grand pays et que grâce au délire covidien, les voyages étaient déjà extrêmement réduits ; les sanctions politiques contre les dirigeants russes – qui bloquent le fonctionnement des organes de gouvernance globale, comme l’ONU ; l’isolement de la Russie des grandes fêtes « sportives » ; le blocage de la diffusion des médias russes dans ce « monde libre », etc.

Pourtant, le prix politique que va devoir payer l’Europe, pas les Etats-Unis, est très élevé. L’on notera à ce jour au moins :

le renforcement de la présence militaire américaine en Europe  – pas en Ukraine, mais en Europe, puisque c’est bien là qu’est l’enjeu ; forcer l’UE à intégrer l’Ukraine, afin de régionaliser en apparence le conflit et de laisser aux Etats-Unis le rôle du libérateur de l’Europe et du monde ; livraison et achats d’armes depuis l’UE et depuis les pays européens – ce qui soulage l’OTAN, au moins formellement et doit empêcher l’Europe de reprendre ses esprits et de se rapprocher de la Russie. L’Ukraine, dans ce combat de géants, n’est pas l’enjeu, elle a été le détonateur. Un détonateur travaillé depuis des années, qui a fini par faire exploser un système géopolitique, qui ne peut se permettre la présence d’un grand pays comme la Russie, avec ses richesses, ses traditions, sa culture. Ce qui n’est pas la première fois dans l’histoire de l’humanité … Mais aujourd’hui, le monde global ne peut être qu’unique, c’est une nouvelle forme de totalitarisme – global, cette fois, qui doit consommer la disparition de l’Europe politique.

A la fin de ce conflit, l’un des deux devra disparaître. Leur coexistence n’est plus possible.

histoire de la Russie

L’histoire de la Russie et de l’URSS est gravée dans l’or des innombrables palais et églises d’un territoire immense, sur lequel le soleil ne se couche jamais. Histoire d’un peuple-mosaïque qui, tout au long de son histoire, fut tenu par un pouvoir central puissant mélangeant bienveillance et brutalité, Histoire faite d’espoir et de terreur, jalonnée de révoltes et de répressions sanglantes. Un peuple qui, par une terrible révolution, a créé la mutation d’un grand empire agricole en une puissance industrielle internationale

La crise actuel

A Marioupol, les combats continuent à faire rage entre les forces ukrainiennes et les forces russo-républicaines lesquelles ont réussi à investir environ 70% de ce port industriel qui est devenu depuis 20 jours un enjeu majeur, à la fois militaire, politique, médiatique et psychologique.

La destruction de ce bastion militaire des radicaux nationalistes ukrainiens parmi lesquels sont de nombreux bandéristes et néo-nazis revendiqués constituera une nouvelle étape décisive: 

  • Dans le déroulement des opérations militaires en éliminant un groupe opérationnel ukrainien important, en libérant les unités qui le combattent pour les redéployer sur d’autres secteurs prioritaires, notamment sur le front de Donetsk (Marinka et Avdeevka),
  • Dans les négociations entre Kiev et Moscou qui verra sa position renforcée pour imposer ses conditions à traité de paix potentiel (démilitarisation et neutralité de l’Ukraine, reconnaissance de la Crimée russe et du Donbass indépendant, rupture des contrats avec l’OTAN…)

Le 23 mars 2022, les forces armées russes ont une nouvelle fois proposé aux dernières unités ukrainiennes affaiblies poursuivant le combat dans le centre ville habité de déposer les armes avant minuit.

Sur le terrain, si dans les quartiers libérés les habitants par centaines quittent l’enfer dans lequel ils ont vécu au milieu des combats et des bombardements souvent sans eau, électricité ni ravitaillement et sous la menace des radicaux nationalistes, dans les quartiers encore occupés par les forces ukrainiennes où les combats et bombardements continuent, malgré la situation humanitaire de la population de plus en plus catastrophique et leur inévitable défaite prochaine, les « ukrops », dans une obstination fanatique, refusent de déposer les armes…. Article complet ici: http://alawata-rebellion.blogspot.com/2022/03/la-phase-finale-de-la-bataille-de.html?m=1

Le président Poutine explique sur la situation de crise actuel, à ce sujet cette vidéo tourne en boucle sur youtub, manipulation, propagande pour induire en erreur les infos des réseaux reinformation afin de nous diriger vers un grand reset ? La lumière sera faites dans les jours qui viennent…..



discours de #Poutine | censuré dans les médias maçonniques attention manipulation??

La raison de cette guerre:

https://odysee.com/@D%C3%A9NONCIATIONS:2/Ex-de%CC%81pute%CC%81-ukrainien-affirme-que-la-MISE-EN-SCE%CC%80NE-du–massacre–de-Boutcha-a-e%CC%81te%CC%81-PLANIFIE%CC%81E-par-le-Mi-6:4

groupe azov : enroulage des enfants

Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France s’exprime à propos de l’accomplissement des objectifs militaires de l’armée russe en Ukraine, de la dénazification et des victimes civiles utilisées comme boucliers…
L’ambassadeur russe évoque l’insigne que porte les milices AZOV à la botte du pouvoir Ukrainien: « Ce fameux bataillon AZOV, porte l’insigne de la division blindée « Das Reich » qui est à 100% responsable du massacre d’Oradour sur Glane ».
À 19 ans, je suis allé à Oradour sur Glane afin de me faire une idée sur cette ville française qui a été littéralement pulvérisée par les allemands. Aujourd’hui, j’apprends qu’on envoie des armes à l’Ukraine (à des milices NAZIS) qui arborent fièrement un écusson dont ce village ne s’est toujours pas remis de cette tragédie !
Comment les journalistes et les politiciens peuvent-ils ignorer cela? La preuve que cette guerre n’est qu’un prétexte pour faire basculer l’occident dans un nouveau régime !
Dans toute cette frénésie de terreur médiatique et cette opération mondiale de propagande pro-ukrainienne, un discours comme celui-ci vaut son pesant d’or.
En effet, l’ambassadeur a parfaitement raison concernant l’écusson et la tragédie d’Oradour sur Glane:
https://fr.wikipedia.org/wiki/2e_division_SS_Das_Reich

êtes-vous sur que vous soutenez le bon camp? Êtes-vous certain que notre régime n’est pas en train de basculer vers la dictature et le totalitarisme ? Êtes-vous toujours confiants en vos dirigeants et en vos journalistes ?

Petit rappel de l’histoire:

La conquête du pouvoir est toujours en marche…..

https://crowdbunker.com/embed/E5yk2yujVnU

Ames sensible prévenue: les nazis ozov en Ukraine : toutes mes excuses à l’avance mais ceci doit êtres révélé car ceci risque de venir chez nous si le contexte actuel s’aggrave , n’oublions pas que beaucoup on nié les atrocités dans les camps de la mort pendant la seconde guerre mondiale.

assassinat de soldat russe




armée ukrainienne massacre des civiles

Le massacre de Boutcha:

https://entredeuxguerres.fr/2022/04/07/plus-de-preuves-plus-de-doutes-sur-le-massacre-de-boutcha/

La vérité qui dérange: en construction

Sur le terrain: en construction

tous sur Les laboratoires : En construction

UN HISTORIQUE DES BIOLABS UKRAINIENS EN SOURCES OUVERTES

Nous pouvons avoir une idée approximative de l’implication des élites politiques américaines dans l’activité biologique militaire en Ukraine si nous nous appuyons sur des sources ouvertes ainsi que sur des documents divulgués. 

Vous trouverez ci-dessous une tentative de reconstruction de la chronologie de cette implication, bien que non exhaustive. 

Il y a de nombreuses lacunes dans ce plan vraiment diabolique qui doivent encore être comblées.

1991 – Les États-Unis lancent le programme Nunn-Lugar pour les anciens pays soviétiques afin de contrôler/éliminer les armes de destruction massive soviétiques, y compris les armes biologiques. La Defense Threat Reduction Agency (DTRA) du Pentagone a été désignée comme principal exécuteur du programme.

1993 – Signature de l’accord Ukraine-États-Unis sur la prévention de la prolifération des ADM.

2005 – un protocole additionnel est signé à l’accord entre le ministère ukrainien de la santé et le DTRA sur la prévention de la prolifération des technologies, des agents pathogènes et du savoir-faire pouvant être utilisés pour développer des armes biologiques. C’est le début du transfert du potentiel biologique militaire ukrainien entre les mains de spécialistes américains.

Années 2000 – De grandes entreprises militaro-industrielles américaines sont engagées dans des activités biologiques militaires en Ukraine.

2005-2014 – Black & Veatch Special Projects, un entrepreneur DTRA, construit et modernise 8 biolabs en Ukraine au lieu d’éliminer l’infrastructure biologique militaire, comme cela avait été initialement annoncé. L’une des installations, un biolab à Odessa, est financée depuis 2011 pour l’étude des « agents pathogènes pouvant être utilisés dans des attaques bioterroristes ».

2007 – Nathan Wolfe, employé du DoD américain, a fondé le Global Viral Forecasting Institute (plus tard – Global Viral), une société biomédicale. La mission énoncée dans la charte est l’étude non commerciale des infections transfrontalières, y compris en Chine.

2009 – Rosemont Seneca Partners est créé par le beau-fils de l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry, Christopher Heinz, et le fils du président américain sortant Joe Biden, Hunter Biden.

2014 – coup d’État anticonstitutionnel en Ukraine.

2014 – Hunter Biden rejoint le conseil d’administration de Burisma Holdings, une société énergétique ukrainienne.

2014 – Metabiota, une organisation commerciale privée spécialisée dans l’étude des risques pandémiques se détache de Global Viral. 

Neil Callahan et John DeLoche, employés de la société Rosemont Seneca Partners de Hunter Biden, sont nommés au conseil d’administration de Metabiota. 

Global Viral et Metabiota commencent à obtenir des financements du département américain de la Défense.

2014 – Metabiota s’intéresse à l’Ukraine et invite Hunter Biden à « affirmer l’indépendance culturelle et économique de l’Ukraine vis-à-vis de la Russie ».

2014 – Metabiota et Burisma Holdings entament une coopération sur un « projet scientifique sans nom en Ukraine ».

2014 – Les projets spéciaux Metabiota, Global Viral et Black & Veatch entament une coopération à part entière au sein des programmes du DoD américain.

2014-2016 – Mise en œuvre des contrats Metabiota et US DoD, dont un projet de 300 000 $ en Ukraine.

2016 – La citoyenne américaine Ulana Nadia Suprun, descendante de nazis ukrainiens, est nommée ministre de la Santé par intérim de l’Ukraine. Le programme de coopération entre le DoD américain et le ministère ukrainien de la Santé est considérablement élargi.

2016 – une épidémie de grippe porcine parmi le personnel du ministère ukrainien de la Défense gardant un laboratoire biologique à Kharkov, en Ukraine ; 20 morts. L’incident est étouffé.

2016 – l’ancien secrétaire adjoint américain à la Défense Andrew Weber est nommé chef du département des partenariats mondiaux de Metabiota.

2016 – EcoHealth Alliance, une structure du fondateur de Global Viral, Nathan Wolfe, est engagée dans l’étude des coronavirus transmis par les chauves-souris au centre de recherche d’un laboratoire de Wuhan, en Chine.

2016 – la DTRA et le ministère ukrainien de la Santé prolongent le contrat après avoir obtenu l’approbation du ministère ukrainien de la Défense.

2019 – la pandémie de coronavirus de chauve-souris mutée COVID-19 commence par une épidémie à Wuhan.

24 février 2022 – lancement de l’opération spéciale de l’armée russe en Ukraine.

– élimination rapide des souches dans les biolabs en Ukraine.

8 mars 2022 – La sous-secrétaire d’État américaine aux affaires politiques, Victoria Nuland, reconnaît ouvertement l’existence d’une coopération entre les États-Unis et l’Ukraine dans le domaine des agents pathogènes.

Le film Dombass:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s