le piège se referme

Leur piège se referme : après avoir imposé le #PassSanitaire à une majorité de Français, ils s’apprêtent à le proroger indéfiniment. Tout ce qui devait être provisoire devient définitif. Tant que nous les laisserons faire, il n’y aura JAMAIS de retour à la normale.

L’épidémie n’est qu’un prétexte. Notre domestication par la restriction de nos libertés est leur véritable objectif, depuis le début. Le #PassSanitaire sera bientôt étendu à tous les aspects de notre vie quotidienne (entreprises, services publics, déplacements intérieurs etc…).

Le #PassSanitaire est un certificat individuel d’obéissance et de conformité qui intègrera à terme d’autres critères : nos libertés seront chaque jour modulées en fonction, par exemple, de notre empreinte carbone, de nos attitudes politiques ou de notre mode de vie.

C’est un véritable coup d’état qui se déroule depuis 18 mois en France et dans la plupart des pays occidentaux. Il ne s’agit pas d’une thématique ou d’un hashtag parmi d’autres. C’est bien plus grave. C’est un basculement historique : se taire ou minimiser c’est en être complice.

Ce qu’ils préparent n’est rien de moins que la transposition occidentale du crédit social à la chinoise, c’est-à-dire d’un mécanisme d’ingérence et de surveillance systématique, rendu possible par le développement des nouvelles technologies (IA, Big Data, QR Code etc…).

La politique semble donc avoir définitivement laissé la place à un nouveau type de gouvernance technocratique : celui de la gestion de crise. De quatre crises plus exactement : écologique, sanitaire, sécuritaire et sociale.

Au prétexte d’enrayer le désastre écologique, de lutter contre une épidémie, de réduire les inégalités ou de prévenir le terrorisme – crises dont ils sont les premiers responsables et dont ils détiennent le monopole de la narration – leur réponse demeure toujours la même et tient en 3 points :

  • réduction des libertés individuelles et collectives ;
  • effacement des souverainetés nationales au profit d’une gouvernance technocratique planétaire ;
  • transfert progressif de toutes les prérogatives régaliennes publiques au secteur privé.

Voilà pourquoi les enjeux de la bataille autour du #PassSanitaire sont considérables et ne se limitent pas, loin s’en faut, à une controverse purement médicale entre épidémiologistes de plateaux TV : c’est une rupture de civilisation qui est sur le point de nous être imposée.

Le #PassSanitaire préfigure l’avènement d’une société de liberté surveillée et d’apartheid généralisé. N’oubliez jamais que pour eux, nous ne sommes qu’un cheptel encore trop turbulent qu’il est urgent de domestiquer. En résumé, pour eux le #virus c’est nous.

Voilà pourquoi tous les autres débats sont désormais secondaires. Ne vous laissez pas divertir. Ne cédez pas aux dissipations qu’ils fabriquent pour vous diviser. Et méfiez-vous des contrefaçons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s