Arms silencieuses pour guerres tranquilles partie 6: Concepts généraux de l’Energie

 Concepts généraux de l’Energie        Dans l’étude des systèmes d’énergie, il apparaît toujours trois concepts élémentaires. Ce sont l’énergie potentielle, l’énergie cinétique, et la dissipation d’énergie. Et correspondant à ces trois concepts, il y a trois contreparties physiques essentielles et idéalisées appelées composants passifs.        1 – Dans la science physique, le phénomène d’énergie potentielle est associé à une propriété physique appelée élasticité ou rigidité, et qui peut être représentée par un ressort tendu.      En science électronique, l’énergie potentielle est stockée dans un capaciteur au lieu d’un ressort. Cette propriété est appelée capacitance au lieu d’élasticité ou rigidité.        2 – Dans la science physique, le phénomène d’énergie cinétique est associé à une propriété physique appelée inertie ou masse, et peut être représenté par une masse en mouvement.      En science électronique, l’énergie cinétique est stockée dans un inducteur (un champ magnétique). Cette propriété est appelée induction au lieu d’inertie.        3 – Dans la science physique, le phénomène de dissipation énergétique est associé à une propriété physique appelée friction ou résistance, et qui peut être représentée par un appareil convertissant l’énergie en chaleur.      En science électronique, la dissipation d’énergie est produite par un élément appelé résistance ou conducteur. Cette propriété est appelée résistance ou conductance.        En économie, ces trois concepts énergétiques sont associés de la façon suivante: 
Capacitance économiqueCapital (argent, stocks à l’inventaire, investissement immobiliers ou en valeurs durables, etc.)
Conductance économiqueMarchandises (coefficients de flux de production)
Inductance économiqueServices
        L’ensemble de la théorie mathématique développée dans l’étude d’un système d’énergie (mécanique, électronique, etc.) peut être directement appliqué dans l’étude de n’importe quel autre système d’énergie (par exemple économique).   

 Le modèle E        Une économie nationale consiste en des flux simultanés de production, distribution, consommation, et investissement. Si l’on assigne une valeur numérique à tous ces éléments, y compris le travail et les fonctions humaines, avec comme unité de mesure, disons, le dollar de 1939, alors ce flux peut être représenté par un courant circulant dans un circuit électrique, et son comportement peut être prédit et manipulé avec une précision utile.        Les trois composants énergétiques passifs de l’électronique, le capaciteur, le conducteur (ou résistance), et l’inducteur, correspondent aux trois composants énergétiques passifs de l’économie, appelés respectivement le capital, les biens, et les services.   La capacitance économique représente le stockage de capital sous une forme ou sous une autre. La conductance économique représente le niveau de conductance des matières pour la production de biens. L’inductance économique représente l’inertie de la valeur économique en mouvement. C’est un phénomène de population connu sous le nom de services. 

 Inductance économique          Un inducteur électrique a un courant électrique comme premier phénomène, et un champ magnétique comme second phénomène (inertie). Correspondant à cela, un inducteur économique a un flux de valeur économique comme premier phénomène, et un champ de population comme second phénomène d’inertie. Quand le flux de valeur économique (c’est à dire d’argent) diminue, le champ de population humaine disparaît dans le but de permettre à la valeur économique de continuer à circuler (cas extrême: guerre).
  L’inertie du public est le résultat des habitudes de consommation, du standard de vie désiré, et il s’agit généralement d’un phénomène d’auto-préservation.  
 

 Facteurs inductifs à considérer     1- Population 2- Magnitude des activités économiques du gouvernement 3- Méthode de financement de ces activités du gouvernement (cf. Peter-Paul Principle – inflation de la monnaie) 

Conversion

ChargeCoulombsDollars (1939)
Flux/ courantAmpères (coulombs/ seconde)Dollars de flux par an
Force de motivationVoltsDemande (output) en dollars
ConductanceAmpères par voltFlux annuel en dollars par dollar de demande
CapacitanceCoulombs par voltDollars de production en stock par dollar de demande

 Introduction aux amplificateurs économiques        Les amplificateurs économiques sont les composants actifs de l’engineering économique. La caractéristique de base de n’importe quel amplificateur (mécanique, électrique, ou économique) est qu’il reçoit un signal de contrôle en entrée (input), et délivre de l’énergie à partir d’une source d’énergie indépendante vers un terminal spécifique en sortie (output), dans une relation prévisible avec le signal de contrôle en entrée.        La forme la plus simple d’amplificateur économique est un instrument appelé publicité.      Si une publicité TV s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans.        Un amplificateur économique peut avoir plusieurs entrées ou sorties. Sa réponse peut être instantanée ou différée. Son circuit peut être représenté symboliquement par un interrupteur tournant si ses options sont exclusives, qualitatives, ou binaires (« go » ou « no-go »), ou il peut avoir ses relations paramétriques entrée/sortie spécifiées par une matrice avec les sources d’énergies internes représentées.      Quelque soit la forme qu’il puisse avoir, son but est de gouverner le flux d’énergie d’une source vers un réceptacle en sortie, en relation directe avec un signal de contrôle extérieur. Pour cette raison il est considéré comme un élément ou composant de circuit actif.      Les Amplificateurs Economiques se répartissent en des classes appelées stratégies, et, en comparaison avec les amplificateurs électroniques, les fonctions internes spécifiques d’un amplificateur économique sont appelées logistiques au lieu d’électriques.      De plus, les amplificateurs économiques ne délivrent pas seulement un gain d’énergie mais sont aussi en pratique utilisées pour provoquer des changements dans les circuits économiques.   Dans le design d’un amplificateur économique nous devons avoir une idée d’au moins cinq fonctions, qui sont: (1) le signal en entrée disponible (2) les objectifs de contrôle-sortie souhaités (3) les objectifs stratégiques (4) les sources de pouvoir économique disponibles (5) les options logistiques        Le processus de définition et d’évaluation de ces facteurs et d’incorporation de l’amplificateur économique dans un système économique a été populairement appelé game theory.      Le design d’un amplificateur économique commence par la spécification du niveau d’énergie de l’output, qui peut aller de personnel à national. La deuxième condition est la vitesse de réponse, c’est à dire la vitesse avec laquelle l’action en sortie est une fonction des commandes en entrée. Un gain élevé combiné avec un fort feedback aident à obtenir la précision requise.      La plupart des erreurs résideront dans le signal de données en entrée. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s