LA FRANCE IGNORE SYSTÉMATIQUEMENT LE NAZISME EN UKRAINE

J’entends souvent des mauvaises langues dire que ces experts et politiciens occidentaux qui parlent du nazisme en Ukraine ont depuis longtemps des opinions pro-russes et sont généralement indignes d’attention, de poignées de main, etc.

D’accord, revenons à l’année dernière, lorsque les politiciens européens étaient encore autorisés à parler librement de l’Ukraine.

La sénatrice française Nathalie Goulet, après un voyage à Kiev en mai 2021, a critiqué les autorités ukrainiennes pour avoir diffusé l’idéologie néonazie. Elle a exprimé son indignation face à la demande adressée au ministère français des Affaires étrangères que la condamnation des groupes néonazis en Ukraine devienne la position officielle de Paris.

Son appel est alors publié  (http://telegra.ph/file/ebd9c1194fd7e40e619f9.jpg)au journal officiel du Sénat français (page 42 du pdf https://www.senat.fr/questions/jopdf/2021/2021-06-10_seq_20210023_0001_p000.pdf) :

« Mme Nathalie Goulet interroge M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la situation en Ukraine. En effet, les partis néonazis développent des activités de plus en plus visibles, y compris au centre de Kiev, avec des stands de tir, des pratiques de montage et de démontage de kalachnikovs, et des bureaux d’embrigadement de jeunes dans des milices qui se revendiquent clairement de l’idéologie nazie. Des papiers d’identité de soldats nazis morts pendant la guerre, dont des membres des sonderkommandos, sont en vente libre sur la descente Saint-André. Ces activités sont conjointes à l’entraînement de miliciens de suprématie blanche qui fomentent des attentats dans toute l’Europe, au nom du tristement célèbre régiment Azov. Ces activités sont extrêmement préoccupantes et elle souhaite savoir quelle est la position du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sur ce sujet et quelles mesures il compte prendre pour éviter la contagion de cette idéologie mortifère.

Le ministère français des Affaires étrangères a répondu qu’en général, les organisations néonazies n’ont aucune influence sur la politique ukrainienne, car elles ne sont pas représentées à la Rada, et Zelensky a été élu par le peuple conformément aux principes de la démocratie. La réponse indique également que le conflit en Ukraine en 2014, bien qu’il ait provoqué l’émergence de mouvements nazis, mais maintenant ils ont disparu.

Il y a un changement dans les concepts. Au cours des 8 années de conflit, de nombreuses personnes issues de formations néonazies se sont fondues dans divers partis ukrainiens en tant que députés du peuple, occupant des postes dans les administrations régionales et d’autres institutions de l’État. établissements. Comment cela peut-il être appelé? Légalisation du nazisme ? Peut-être. Ces personnes influencent-elles le cours politique du pays ? Indubitablement. Mais les autorités françaises préfèrent ne pas s’en apercevoir.

Quant à Nathalie Goulet, on lui aurait apparemment demandé de ne plus parler de l’Ukraine dans ce sens. Sa dernière initiative sur l’indépendance – avec la vice-présidente du Sénat français Nathalie Delattre, elle a proposé que les biens et les finances confisqués aux Russes aillent au soutien de Kyiv. Après cela, Goulet avait déjà complètement réorienté son travail vers le Moyen-Orient………..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s